Avr
20

Evolution du secteur immobilier au Maroc

Author acornstudios    Category Immobilier à Marrakech     Tags

immobilier a Marrakech

Le secteur immobilier au Maroc offre de nombreuses opportunités et permet ainsi à de nombreuses entreprises et même aux particuliers de faire des investissements rentables. Toutefois le secteur n’a pas encore atteint son apogée, il a besoin des soutiens extérieurs afin de progresser convenablement.voir aussi sur l’article suivant : Ce qu’il faut savoir sur le marché de l’immobilier à Marrakech !

L’évolution du secteur de l’immobilier au Maroc est constante. Précisons d’abord que ce secteur est l’un des piliers de l’économie nationale. Le nombre de transactions a connu des progressions durant l’année 2011, en glissement annuel par rapport à 2010, malgré l’augmentation global des prix sur le marché et dans les différents segments. Pour faire simple [l’achat d’appartements à Marrakech] n’a pas connu de baisse même si les prix ont augmenté et malgré les facteurs extérieurs qu’ont été la crise économique mondiale et l’attentat du café Argana à Marrakech. Toutefois le secteur a besoin d’être relancé ou plutôt d’être boosté afin d’atteindre son apogée et que tous les résidents marocains puissent bénéficier de logements décents. Car rappelons-le au Maroc la demande en logement est toujours plus forte que l’offre disponible. C’est dans ce contexte que les investissements extérieurs sont encouragés par les autorités locales, ainsi que le déploiement des promoteurs immobiliers à travers des accords conclus, notamment pour la construction de logements sociaux.

Dans le cadre des investissements étrangers, la SID (Société Islamique pour le Développement) est l’un des principaux investisseurs dans le monde en général et dans les pays arabes en particulier. Elle met à la disposition des pays arabes une somme de 1,4 Milliards de dollars pour les projets de développement dans le secteur immobilier, financier et les industries. Les pays financés sont ceux membres de la coopération islamique. Pour rappel, la SID est une filiale de la Banque Islamique de Développement (BID). Cela fait de plus de dix ans que cette institution a été mise en place et c’est tout récemment que des accords ont été ratifiés avec le Maroc avec que la SID puisse fournir des fonds au royaume du Maroc, dans le cadre du développement du pays. La principale mission de la SID nous l’aurons compris est d’accompagner et de soutenir le développement économique des pays membres. On en compte exactement 52. En plus du financement des projets d’ordre public, la SID intervient aussi au sein des entreprises privées. La SID peut donc être perçue comme une source de financement pour les entreprises locales, qu’elles soient publiques ou privées.

Les méthodes de financement de la SID sont conformes à la charia. Même lorsqu’elle investit à travers des banques, ces financements restent conformes à la charia. Le capital de la SID s’élève à environ 2 Milliards de dollars, soit plus de 17 Milliards de Dirhams. Les fonds sont directement injectés dans les entreprises ou les projets de grande envergure. Toutefois, elle n’a pas le droit de posséder plus de 33% du capital d’un projet ou d’une entreprise. Dans le cadre des projets « Greenfield » la SID peut apporter au maximum 40% du coût global.  En moyenne le potentiel d’investissement de la SID varie entre 10 et 20 Millions de dollars, pouvant aller jusqu’à 7 ans et au minimum 4 ans. Sur la totalité des investissements effectués par la SID, l’immobilier, la finance et les industries de transformation accumulent à elles seules près de 1,4 Milliards de dollars. La SID intervient désormais au Maroc où elle compte intervenir dans la réalisation d’un bon nombre de projets immobiliers.

Comments are closed.