Juil
28

Quand l’architecte devient moderne à Marrakech

Author acornstudios    Category Maison & Décoration     Tags

architecture-design_haus

L’architecture évolue avec la société et les cultures qui y sont rattachées. Ce n’est pas un art ou une science qui reste statique sans évolution. C’est ainsi que même au Maroc cet art a évolué, forçant ainsi les architectes à s’adapter, tout comme leurs créations. Les précurseurs marquent définitivement l’histoire et leur travail est souvent reconnu. Ainsi, un architecte à Marrakech est capable, s’il s’y prend bien de révolutionner toute la profession et de marquer l’histoire architecturale de son empreinte. Bab-design et ses créations font partie des éléments capables de révolutionner la façon d’envisager l’architecture et la décoration au Maroc. Jean-François Zévaco est un architecte qui a révolutionné le Maroc. Il a été formé en France à l’ENSBA (l’école nationale supérieure des beaux-arts) où il a étudié entre 1937 et 1945, successivement dans les villes de Paris et Marseille.

architecture-design

À l’instar des architectes à Marrakech qui ont révolutionné l’architecture au Maroc, il fait partie de ceux qui ont fortement influencé le développement architectural de la ville de Casablanca après la Seconde Guerre Mondiale. Avec son talent, il remplace tout naturellement les pionniers de l’architecture casablancaise que sont Marius Boyer et le concepteur de la Banque Nationale du Commerce, Alexandre Courtois. Dans cette nouvelle génération appartenant au GAMMA (Groupe des Architectes Modernes Marocains), nous retrouvons aussi Henri Tastemain, Jean Chemineaux et Élie Azagury. Après la Seconde Guerre Mondiale, l’environnement politique et culturel de Casablanca est particulier, cela n’empêche pas les architectes modernes d’avoir des projets pour la ville qui est considérée comme une « ville-champignon » à l’époque. Jean-François Zévaco sort de ses sentiers sûrs et habituels en présentant comme projet de fin d’études une résidence pour le contrôleur civil d’un poste dans le Sahara marocain. Un projet exempt du vocabulaire antiquisant que l’architecte utilise habituellement. Les volumes de la résidence sont minimalistes, on y retrouve aucun ornement ni décrochement, ce qui est typique du Sahara. Zévaco montre avec ce projet qu’il appartient à une génération d’architectes répondant aux nouveaux programmes.

L’architecte à Marrakech et au Maroc a montré qu’il est capable de sortir des sentiers battus, pour se renouveler. On assiste à la prise de parole d’un nouveau genre d’architectes qui montrent un désir de modernité et qui font preuve d’avant-gardisme. Domenico Basciano ou Henri Tastemain font partie de leurs inspirations. Fort heureusement, ces architectes-artistes ont trouvé un terrain propice en Casablanca. En effet, la ville jouit d’un environnement favorable à l’architecture moderne et libérale, ils en ont bien profité. C’est ainsi que sous l’impulsion de ce groupe, on assiste à la naissance d’une architecture résidentielle qui s’inspire de l’architecture californienne et de Le Corbusier. L’architecture moderne prend bien son envol au Maroc, pour le plus grand plaisir de la société qui était alors en pleine évolution et en constant renouvellement.

Comments are closed.